5 étapes efficaces pour se libérer de la culpabilité au féminin et passer à l’amour de soi.

Pourquoi ressentons-nous de la culpabilité ? Qu’est-ce que la culpabilité au féminin ? Quelles sont les conséquences de la culpabilité sur notre vie de femme ? Comment se libérer de la culpabilité au féminin ? Comment cela nous permet de passer à l’amour de soi ?



La culpabilité est un lourd fardeau qui pèse sur nos épaules et nous freine dans notre vie de femme. Elle nous empêche d’avancer et nous épanouir pleinement.


Il y a deux sortes de culpabilité : la culpabilité induite par nos comportements et dont nous avons parfaitement conscience et la culpabilité féminine qui est ancrée en nous dès notre naissance et qui est la majorité du temps inconsciente. C’est pourquoi les femmes se sentent plus souvent coupables que les hommes et c’est aussi la raison pour laquelle elles ont du mal à en sortir.


Pourquoi ressentons-nous de la culpabilité ?

Le sentiment de culpabilité vient suite à une action que nous avons réalisée ou pas, de paroles que nous avons prononcées ou pas. On peut aussi bien se sentir coupable de n’avoir rien fait que d’avoir « mal agit ». Il s’agit là d’un jugement très personnel qui sera différent pour chacune de nous. Nous jugeons bien ou mal nos comportements selon nos propres croyances et notre cadre de référence. Ce qui signifie que cette culpabilité n’est pas forcément justifiée.


Par exemple, si vous avez blessé une personne, que ce soit volontaire ou pas, vous pouvez ressentir de la culpabilité et elle sera justifiée par le fait que la personne se sent réellement blessée et que peut-être vous auriez pu éviter cela.


Par contre si vous culpabilisez parce que vous vous sentez mal dans votre vie alors que d’autres personnes ont une vie bien plus difficile que la vôtre, alors cette culpabilité n’est pas justifiée car il n’y a aucun lien de cause à effet entre votre état et la situation de ces personnes.


Pourtant dans les deux cas, le sentiment de culpabilité est bien réel et votre mal être aussi. Il peut se présenter comme une sorte de gêne ou être beaucoup plus profond et douloureux. Et pour compliquer les choses, une culpabilité encore plus subtile nous ronge de l'intérieur : la culpabilité au féminin !


Qu’est-ce que la culpabilité au féminin ?

Les femmes sont jugées coupables depuis la nuit des temps : Ève mangea le fruit défendu, le partagea avec Adam et Dieu les chassa du Paradis.


Que l’on soit croyante ou pas, nous vivons dans une société fondée sur ce «pécher» originel qui a stigmatisé les femmes comme étant faibles et coupables de transgression. Cet imaginaire de la moralité féminine a induit une image de la femme coupable : la femme tentatrice, provocatrice, la mère montrée du doigt au moindre problème de son enfant, etc...


À cela se rajoute les injonctions et punissions de notre enfance. Certaines réactions de nos parents, certains propos de nos enseignants ou toute autre personne ayant joué un rôle important dans notre éducation ont développé ce sentiment de culpabilité. La condition des femmes a toujours été très différente de celle des hommes et l’éducation aussi.


Dès que nous naissons fille, nous devenons coupables. Nous portons cela en nous comme nous portons toutes les blessures subies par les femmes considérées coupables par le passé, et cela conditionne nos comportements.

Les femmes ont donc grandement besoin de se libérer de la culpabilité.


Quelles sont les conséquences de la culpabilité sur notre vie de femme ?

Cette culpabilité « génétique, transgénérationnelle et karmique » est complètement inconsciente. Elle contribue à ce sentiment d’infériorité que l’on peut avoir, cette impression de ne pas être à la hauteur, pas légitime... Et inconsciemment nous nous interdisons d’être heureuses, nous fermons la porte à nos rêves et nous essayons de devenir la femme bien, celle que l’on nous a mise dans la tête.


Au final nous nous renions, et nous oublions complètement qui nous sommes. Nous perdons notre énergie, notre élan vital. Nous nous sentons perdue, dans la confusion. Nous avons du mal à nous aimer et avons parfois honte. Nous n’avons pas assez confiance en nous et nous n’osons pas nous affirmer...

Bref nous ne vivons pas vraiment, nous passons à côté de notre vie sans même nous en rendre compte. Cela peut durer longtemps et certaines femmes n’en sortent jamais.


Heureusement, aujourd’hui de plus en plus de femmes s’éveillent et ressentent ce manque en elles. Elles sentent que quelque chose ne va pas, elles veulent vivre leur vie pleinement, être heureuses et épanouies. Et si vous lisez cela c’est que vous faites partie de ces femmes qui veulent se libérer de la culpabilité pour oser être elles-mêmes. Bravo !


Se libérer de la culpabilité au féminin

La culpabilité n’est pas un sentiment à dégommer à tout prix. Elle a son utilité. Elle nous prévient que nous avons dépassé les limites et nous permet de réajuster les choses. Il est donc important de faire le tri dans toutes nos culpabilités et de nous en occuper une après l’autre.


1. Reconnaître et accepter la culpabilité

La première chose est de prendre conscience du sentiment de culpabilité, d’accueillir l’émotion qui vous envahit et de l’accepter en tant que telle.

Pour cela installez-vous confortablement, fermez les yeux et posez votre attention sur ce qui se passe en vous.


Puis prenez une feuille et un stylo et commencez par écrire :

De quoi vous sentez-vous coupable ? Que ressentez-vous ?

Soyez honnête avec vous-même.


2. Libérez-vous des remords et des regrets

Écrivez ensuite tout ce que vous regrettez d’avoir fait, d’avoir dit, d’avoir ressenti,...

Déposez sur le papier tout ce qui vous préoccupe et soyez précise.


3. Stoppez les ruminations

« Je n’aurais pas dû accepter ceci. », « J’aurais dû répondre cela. », « Je devrais me réjouir au lieu de me plaindre. »...

Vos pensées tournent en boucle et vous empêchent de dormir ? C’est comme si on vous avait jeté un mauvais sort ?


Imaginez alors que vous revivez la même situation, à la différence que cette fois vous connaissez les conséquences et que vous ne voulez plus les reproduire. Trouvez alors 5 autres façons différentes de réagir et écrivez-les sur votre feuille.


4. Posez vos propres règles

Aujourd’hui vous êtes une femme et vous n’êtes plus une enfant. Vous avez la capacité de prendre la responsabilité de votre culpabilité. Au lieu de subir la culpabilité de ce qui ne vous appartient pas, décidez de ce qui est important pour vous, de fixer vos propres limites, de décider ce qui est acceptable ou pas, juste ou pas,...


Interrogez-vous sur l’origine de votre culpabilité. Est-ce qu’elle vous appartient vraiment ou est-elle liée à votre éducation, aux codes de la société ?

Et si elle ne vous appartient pas remplacez-là par vos propres règles, celles que vous choisissez et qui vous aideront à avancer.


5. Soyez bienveillante avec vous-même

Nous sommes souvent exigeantes avec nous-même, nous faisons passer nos proches en premier, nous voulons faire les choses parfaitement, nous voulons assurer sur tous les plans. Et pourtant nous sommes cycliques, nous n’avons pas la même énergie tout le temps, les même aptitudes tout le temps. Nous avons aussi nos faiblesses, nos blessures et il est important de les respecter.

Pour cela je vous propose de remplacer « Je culpabilise de... » par « J’ai le droit de... »


Par exemple

« Je culpabilise d’avoir pris du temps pour moi. » devient « J’ai le droit de prendre du temps pour moi. »

« Je culpabilise de ne pas avoir trouvé les bons mots. » devient « J’ai le droit de ne pas toujours trouver les bons mots. »

« Je culpabilise de me sentir mal alors que d’autres ont une vie plus difficile que la mienne. » devient « J’ai le droit de me sentir mal si ma vie ne me convient pas. »

Etc...


Passer à l’amour de soi

Après ces 5 étapes, posez-vous et écoutez ce qui se passe en vous, comme au début.

Comment vous sentez-vous ? Qu’est-ce qui a changé ? Qu’est devenu votre sentiment de culpabilité ?

Sentez cette légèreté et félicitez-vous. Non seulement vous vous êtes libérée de la culpabilité, mais vous avez transformé quelque chose de puissant en vous.


Faites cet exercice autant de fois que nécessaire. Petit à petit vous allez faire tomber des barrières et vous rapprocher de qui vous êtes vraiment.


" En déculpabilisant, j'assume pleinement qui je suis. "


Envoyez-moi vos impressions et vos questions dans le formulaire de contact. Je suis à votre écoute.

Je suis Stéphanie Pettinato, exploratrice de vos étoiles intérieures.


J'accompagne les femmes qui se sont oubliées dans leur vie personnelle ou professionnelle, à se reconnecter à elles-mêmes et à redonner du sens à leur vie afin d'éveiller leur pouvoir personnel et retrouver une vie épanouissante.


Si vous ressentez le besoin de vous faire accompagner, je vous propose de réserver votre appel découverte gratuit.

Envie de rayonner ?

Entrez dans mon univers et éveillez vos étoiles intérieures

en vous inscrivant à ma Newsletter.